Le groupe Ragtag Cinema, Texas, donne vie au documentaire soviétique des années 1920

Collectif texan Montopolis

Justin Sherburn sait que vous pouvez voir n’importe quel film à la maison sans aller au théâtre. Mais il veut que son public ait une “expérience psychédélique”, c’est le moins qu’on puisse dire.

C’est le pas du musicien pour voir “L’Homme à la caméra mobile”, un documentaire de 1929 sur la classe ouvrière de l’Union soviétique et en particulier sur Moscou, Odessa et Kiev. Cette représentation a une urgence récente qui rend nécessaire la vision de dépistage.

Ragtag Cinema le projette pour une seule nuit – ce vendredi – avec le groupe Sherburn Montopolis fournissant la bande sonore en direct dans le théâtre.

Le film est significatif en soi. Chargé par Joseph Staline de montrer la puissance industrielle de sa nation, Dziga Vertov a passé quatre ans à capturer des images de ces villes et de leurs citoyens qui seraient présentées dans le film comme une seule journée dans la vie d’une personne moyenne.

Leave a Comment

Your email address will not be published.