Alors que RRR parle du rétablissement de Deva, Desh et Dharma dans le cinéma Bharatiya

Le film contribuera grandement à servir de point de référence aux futurs réalisateurs pour dépeindre le vrai samskriti de ce pays.

Alors que RRR parle du rétablissement de Deva, Desh et Dharma dans le cinéma Bharatiya

Ajay Devgn et SS Rajamouli sur les plateaux de RRR

Le cinéma a la capacité d’influencer et de mobiliser les émotions comme aucun autre média. Il ne s’agit pas seulement de divertissement, c’est actuellement la plus grande source de soft power au monde. Aujourd’hui, l’industrie cinématographique façonne les cultures et influence les civilisations. Un cinéma puissant peut déclencher un mouvement révolutionnaire ou en arrêter un. Le cinéma Bharatiya sort lentement des griffes de l’intelligentsia de gauche et a commencé à représenter ce qu’est vraiment Bharat.

Il est rare qu’un film dans le cinéma Bharatiya présente une expérience cinématographique qui non seulement sert à un visionnage magnifique, mais présente également Bharatiya sanskrit sous sa forme la plus grandiose. Le vrai pouvoir du cinéma Bharatiya, ainsi que Bharatiya sanskritse reflète dans un film comme RRR. Le titre RRR a plusieurs abréviations dans différentes langues. “RRR” signifie Roudram Ranam Rudhiram en télougou, “Roudra Rana Rudhira” en kannada, Rudhiram Ranam Roudhram en malayalam et Raththam Ranam Rowthiram en tamoul. Tout cela se traduit par la colère, la guerre, le sang. Cependant, dans les versions hindi et anglaise, l’abréviation RRR signifie “Rise Roar Revolt”. Mais le film est bien plus que le titre. Il contient en lui-même le cœur et l’âme de Bharat.

Alors que RRR parle du rétablissement de Deva Desh et du Dharma dans le cinéma Bharatiya

Toujours de RRR

L’histoire de RRR tourne autour de la vie de deux combattants de la liberté : Shri Alluri Seetarama Raju et Shri Komaram Bheem. Shri Alluri Seetarama Raju a sacrifié sa vie en combattant les Britanniques pour les droits tribaux. Il s’opposa avec véhémence au Forest Act de 1882 qui limitait les pratiques agricoles traditionnelles des tribus. Il a également formé les tribaux à la guérilla. En raison de son héroïsme, il était appelé “Manyam Veerudu” ou “Héros de la jungle”. Shri Komaram Bheem s’est battu contre la fiscalité draconienne du Nizam. Il a été inspiré par Shri Alluri Seetarama Raju et Birsa Munda. Il a donné le slogan de Jal, Jangal, Jameen (eau, forêt, terre) pour lutter pour les droits tribaux et s’opposer aux taxes de Nizam.

RRR utilise la fiction pour tisser la vie de ces deux combattants de la liberté en une seule histoire. A travers une parcelle unique, RRR laisse une empreinte indélébile des deux combattants de la liberté dans la mémoire des spectateurs. Des noms des personnages au tissage de Bharatiya “itihasa” dans l’intrigue, le film confirme le caractère sacré de “Deva” dans sa forme la plus glorifiée. Les personnages de “Ram” et “Bheem” ​​​​ne sont pas seulement de nom, mais portent en eux les véritables vertus de “Ram” et “Bheem” ​​​​comme représenté dans Bharatiya itihasa. L’esprit d’abnégation de “Ram” et la force brute et le courage de “Bheem” ​​​​sont magnifiquement dépeints à travers les deux personnages du film.

De même, le sacrifice de Mata Sita est magnifiquement décrit à travers le personnage de Sita dans le film. Nous pouvons également voir le reflet de “Hanuman” dans le personnage de Bheem alors qu’il fait la promesse solennelle de faire tout son possible pour rapprocher Ram et Sita. Le film capture plusieurs moments de révérence pour le personnage et pour Bharatiya itihasa le long de la route. La représentation des vrais personnages de nos ancêtres est un régal visuel pour dire le moins. Le respect de nos “Devas” est représenté dans chaque image du film.

RRR ce n’est pas qu’un simple film de combattant de la liberté. À travers les deux combattants de la liberté, Shri Alluri Seetarama Raju et Shri Komaram Bheem, le film cherchait à capturer le sacrifice colossal consenti par d’innombrables combattants de la liberté pour gagner notre indépendance. Les combattants de la liberté eux-mêmes ont renoncé à leurs maisons, leurs familles, leur amour et leur terre pour revendiquer « Bharat ». Ils ont créé le chemin de la liberté à travers leur sueur et leur sang. L’altruisme de Shri Alluri Seetarama Raju et Shri Komaram Bheem fait que chaque Bharatiya garde la tête haute avec fierté et révérence.

Le personnage d’Ajay Devgn, qui joue le père de Shri Alluri, Seetarama Raju, dépeint les nombreux combattants de la liberté qui ne se souciaient pas du nom, de la renommée, de la famille et des êtres chers mais vivaient leur vie avec un seul objectif : « charger, viser, tirer ». Ils ont sacrifié leur vie pour le service de la nation et pour la liberté de leur peuple. La même liberté qui nous est chère aujourd’hui n’est pas une simple conséquence de “l’ahimsa” et de la “non-violence”, mais a été arrachée aux Anglais par le sacrifice et la vaillance de nos ancêtres qui n’ont pas hésité à sacrifier leur vie pour notre liberté . Ils n’ont pas hésité à combattre la puissance des fusils à l’aide d’arcs et de flèches, peu importe la difficulté des chances.

RRR c’est l’histoire de nombreuses batailles que nous avons gagnées en battant tous les pronostics. C’est une histoire de lutte pour la liberté qui met en avant deux combattants de la liberté qui trouvent peu ou pas de mention dans nos livres d’histoire. Elle met également en évidence les innombrables sacrifices délibérément effacés de notre mémoire. Le film invoque en nous l’esprit de sacrifice pour notre ‘Desh’ tout comme nos ancêtres. Le film invoque en nous le courage, la bravoure, le service désintéressé et l’action pour la protection et la préservation de notre “Desh”. Il décrit également comment nos ancêtres ont mis “Desh” sur tout le reste.

***

Lire aussi

Critique du film RRR: SS Rajamouli, Ram Charan, Jr NTR préparent un repas somptueux avec un scénario assez simple

RRR a-t-il raison d’avoir peur des dossiers du Cachemire ?

Explication : 7 raisons pour lesquelles RRR peut ou non fonctionner ?

Regardez: Aamir Khan secoue une jambe avec Ram Charan et Jr NTR sur Nattu Nattu de RRR

***

Le film expose également la domination britannique à Bharat. Il est effrayant de voir la barbarie infligée par les Britanniques à nos compatriotes Bharatiyas. Les intellectuels de gauche ont toujours essayé de dissimuler la barbarie et le traitement inhumain des Britanniques envers les habitants de Bharatiya en les qualifiant de professeurs de premier plan qui ont apporté la civilisation à Bharat ainsi que les multiples ressources qu’ils offraient. Le film revient à juste titre sur ce mensonge flagrant et les dépeint pour ce qu’ils étaient. Il transmet également magnifiquement la puissance de notre système médicinal traditionnel. La scène de la morsure de serpent dans le film incarne la façon dont de multiples maux étaient traités à l’aide d’herbes dans l’ancien Bharat. Le film sert une gifle aux opposants à la médecine traditionnelle des Bharathyas. Le glorieux héritage de la science et de la médecine traditionnelle de notre “Desh” a sa place dans le film.

Anatomie correcte de RRR il nous explique comment le « Dharma » était suivi dans l’ancien Bharat. Le film décrit de façon spectaculaire comment fonctionnait une société unie, indépendante de la division des castes. Le film montre aussi en silence comment l’union de plusieurs “varna” peut accomplir la tâche la plus impossible. Le film décrit que notre vraie force réside dans notre unité. La politique de diviser et imposer ils ont longtemps maintenu la société fragmentée, apportant une misère incommensurable à notre peuple.

Le film, bien qu’il s’agisse d’une histoire fictive, nous montre la véritable force créée lorsqu’un “Vanvasi” et un “Kshatriya” s’unissent pour se battre pour une cause désintéressée. Le « Dharma » dans Bharat est d’accomplir notre devoir sans attachement ni égoïsme. Cet esprit d’altruisme pour ‘Dharma’ est l’un des thèmes principaux du film. Le film aborde le thème principal à travers de multiples dialogues. Un si beau dialogue se trouve juste à la fin du film lorsque le personnage de Shri Komaram Bheem interagissant avec le personnage de Shri Alluri Seetarama Raju lui dit qu’il ne veut rien de plus que “Shiksha”, soulignant ainsi comment chaque segment de la société peut contribuer à l’élévation de l’autre par le partage de son propre système de compétences et de connaissances.

RRR il met également magnifiquement en évidence comment les “Vanvasis” suivaient leur Dharma et comment leur mode de vie était en parfaite synchronie avec la nature. La scène où Bheem après avoir capturé un tigre s’excuse en disant que c’est pour une cause, capture magnifiquement l’amour pour les animaux et la nature dans notre sanskrit. Nous voyons la divinité dans tous les éléments de la nature. De plus, le film explore en silence les couches du Dharma qui placent la communauté au-dessus d’elle-même et la nation au-dessus de la communauté.

Alors que RRR parle du rétablissement de Deva Desh et du Dharma dans le cinéma Bharatiya

Ram Charan dans RRR

La protection et la préservation de notre nation en tant que Dharma le plus important sont également établies dans le film à travers divers dialogues et séquences cinématographiques. Chaque personnage de Bharatiya à chaque instant du film a été décrit comme altruiste suivant son propre “Dharma”, quels que soient les nombreux obstacles auxquels ils sont confrontés. Le film lui-même est une étude sur la façon de suivre le “Dharma” indépendamment des nombreuses pressions sociales et morales auxquelles nous sommes confrontés. La vision du monde dharmique est l’essence du film qui crée une expérience cinématographique fascinante.

RRR c’est une représentation fidèle de la façon dont le cinéma Bharatiya émerge lentement de sa gueule de bois coloniale et gauchiste. Les histoires vraies de nos héros gagnent peu à peu en importance. Le film incarne’tamso mais jyotirgamaya‘. Il ne s’agit pas seulement de feu et d’eau, il ne s’agit pas seulement de Shri Alluri Seetarama Raju et Shri Komaram Bheem, il ne s’agit pas seulement de notre lutte pour la liberté, il ne s’agit pas seulement de l’unité de la société. RRR dans son sens le plus vrai concerne le rétablissement de Deva, Desh et Dharma au cinéma. Le film contribuera grandement à servir de point de référence aux futurs réalisateurs pour dépeindre la vérité sanskrit de Bharat autour de Deva, Desh et Dharma. Il se détache des griffes de la négativité de Bollywood et monte en flèche dans la narration et la direction.

L’écrivain est consultant, VESIM Literati Festival, Mumbai, Khajuraho Literature Festival et Prabuddha Bharat, Belagavi. Les opinions exprimées sont personnelles.

Lisez tous les Dernières nouvelles, Actualités des tendances, Nouvelles du cricket, Nouvelles de Bollywood,
Nouvelles de l’Inde Et Actualités du divertissement ici. Suis nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Leave a Comment

Your email address will not be published.