Le gouvernement vise une croissance synergique du cinéma indien et fusionne les principales unités de médias cinématographiques | Actualités du divertissement

New Delhi : Mercredi, le gouvernement a annoncé la fusion de quatre unités multimédias du cinéma – Division du cinéma, Direction des festivals de films (DFF), National Film Archive of India (NFAI) et Children’s Film Society of India (CFSI) – avec la National Film Développement de la société (NFDC).

Le ministère de l’Information et de la Radiodiffusion a transféré le mandat de production de documentaires et de courts métrages, l’organisation de festivals de films et la préservation des films au NFDC, une UAP qui opère sous son autorité dans le but de réduire le chevauchement de diverses activités et assurer une meilleure utilisation des ressources publiques, précise un arrêté gouvernemental.

Le gouvernement a également alloué une allocation budgétaire de 1304,52 crores de roupies jusqu’en 2026 pour toutes ces activités, qui seront mises en œuvre par le biais du NFDC, a indiqué le ministère.

“Afin de renforcer davantage le NFDC, il a été décidé que les revenus générés par ces activités iront également au NFDC. La fusion des unités de médias cinématographiques au sein de la Société assurera un développement équilibré et synergique du cinéma indien dans toutes ses genres – longs métrages. , documentaires, contenu pour enfants, animation et courts métrages et conduira à une utilisation meilleure et efficace des infrastructures et de la main-d’œuvre existantes “, a déclaré le ministère.

En décembre 2020, le Cabinet de l’Union avait décidé de fusionner ces quatre unités de médias cinématographiques avec le NFDC en élargissant le Mémorandum des statuts du NFDC, qui réalisera alors toutes les activités menées jusqu’à présent dans le but de garantir les synergies, la convergence des activités et une meilleure utilisation des ressources.

Le ministère a partagé ces décisions politiques importantes lors de son interaction avec l’industrie cinématographique qui s’est tenue à Chennai et à Mumbai au début du mois.

« Le mandat de production de longs métrages est déjà réalisé par NFDC. Il donnera une forte impulsion à la production de films de tous genres y compris les longs métrages, les documentaires, les films pour enfants et les films d’animation ; la promotion des films à travers la participation à divers festivals et l’organisation de divers festivals nationaux, la conservation du contenu cinématographique, la numérisation et la restauration des films, ainsi que des activités de diffusion et de sensibilisation.

“La propriété des actifs disponibles avec ces unités restera cependant au gouvernement indien”, a déclaré mercredi le ministère.

Dans une ordonnance officielle, le gouvernement a déclaré que les employés de la Division du film impliqués dans des activités liées à la production de contenu cinématographique seront affectés à la verticale de production NFDC en tant qu’arrangement temporaire jusqu’à de nouvelles commandes.

Cependant, l’accord n’affectera aucune des conditions de service des employés, a-t-il déclaré, ajoutant qu’ils continueront à recevoir leurs salaires, indemnités, etc. par l’intermédiaire de la Division du cinéma.

Selon l’ordonnance, le mandat de production documentaire qui était jusqu’alors assuré par la Division des films a été entièrement transféré au NFDC. L’héritage et l’image de marque de la Division du film seront conservés et la verticale de production pour la production documentaire dans le NFDC sera appelée la « Division du film ».

De même, l’organisation des festivals de films qui relevait du mandat de la Direction des Festivals de Films a été transférée au NFDC.

“Cela amènera l’organisation de plusieurs festivals de films nationaux et internationaux sous un même toit, apportant ainsi plus de synergies et une portée internationale ciblée. Certains des principaux festivals de films à venir organisés par NFDC sont le Festival international du film de Mumbai, le Festival international du film de ‘l’Inde à Goa et du Festival du film pour enfants’, a indiqué le ministère.

Les activités de conservation des films menées par les National Film Archives of India ont également été transférées au NFDC. La Mission Nationale du Patrimoine Cinématographique qui vise la numérisation et la restauration des films et documentaires sera désormais mise en œuvre par le NFDC.

“Le service audiovisuel est l’un des 12 secteurs de services de l’échantillon identifié par le Département du commerce et le ministère de l’Information et de la Radiodiffusion est le ministère clé pour ce secteur.

“Le gouvernement a également approuvé des incitations financières pour les coproductions audiovisuelles étrangères et pour la promotion du tournage de films étrangers en Inde afin de stimuler davantage le secteur des services audiovisuels de l’économie et de promouvoir les services créatifs et techniques. Cela sera également impulsé par le NFDC à travers son bureau de facilitation du cinéma », a indiqué le ministère.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *