Van Oord enregistre une perte de 62 millions d’euros en 2021, Carnet de commandes au plus haut

L’entrepreneur maritime néerlandais Van Oord a enregistré une perte nette de 62 millions d’euros pour l’exercice 2021 en raison d’importantes provisions pour pertes prises sur trois projets dans les unités commerciales néerlandaises et Offshore Wind : le projet Afsluitdijk aux Pays-Bas, le projet Saint-Brieuc en France et le projet Greater Changhua à Taïwan.

Sur le projet de Saint-Brieuc en France, Van Oord a rencontré des conditions de terrain déviantes inattendues et des retards opérationnels. Avec le redémarrage du projet à partir de 2022, Saint-Brieuc devrait être achevé un an plus tard que prévu.

Le projet du Grand Changhua à Taïwan a été gravement entravé par le COVID-19, a déclaré Van Oord, ajoutant que la société a pris toutes les mesures nécessaires pour protéger le bien-être de son équipage, garantir le bon déroulement des changements d’équipage sur les navires et éviter les problèmes de chaîne d’approvisionnement. .

Selon Van Oord, les provisions pour pertes du projet ont été reprises et des discussions sur l’indemnisation sont en cours avec les clients.

Van Oord, en revanche, a terminé l’année avec des perspectives optimistes pour ses marchés, ce qui se traduit par un carnet de commandes record de 4,4 milliards d’euros, contre un carnet de commandes de 3,6 milliards d’euros enregistré en 2020, principalement tiré par l’activité éolienne offshore. unité.

Les plus grands projets attribués à Van Oord via sa division Offshore Wind en 2021 comprenaient Sofia EPCI (Royaume-Uni) et Baltic Hub T&I dans Offshore Wind.

“2021 s’est avéré être une année difficile pour nous”, Pieter van Oorda déclaré le PDG de Van Oord.

“L’esprit COVID-19, les conditions de marché et les défis opérationnels. Cela s’est traduit par une perte nette reconnaissant une importante provision sur trois projets complexes spécifiques. Dans le même temps, nous avons clôturé cette année avec un carnet de commandes record et des perspectives positives pour tous nos marchés . Même en cette période mouvementée, nous investissons dans notre avenir, en attirant des talents du monde entier. Et nous investissons dans le bon type d’équipement durable pour soutenir notre ambition de croissance. Enfin, nous sommes une organisation apprenante – nous tirer les leçons des défis rencontrés ».

Le chiffre d’affaires de l’entreprise en 2021 s’est établi à 1,517 milliard d’euros, en baisse de 9,5% par rapport à un chiffre d’affaires de 1,677 milliard d’euros enregistré en 2020.

Le niveau d’activité dans l’éolien offshore a été inférieur à celui de 2020 et les revenus sont tombés à 347 millions d’euros, soit une baisse de 45% par rapport aux 632 millions d’euros enregistrés en 2020.

Les perspectives de l’éolien offshore restent prometteuses, a déclaré Van Oord. Les activités d’approvisionnement de l’entreprise sont à un niveau record, poussant à la révision des données prospectives pour 2025 et 2030.

En plus des projets dans la région offshore traditionnelle du nord-ouest de l’Europe, Van Oord a également participé à des appels d’offres pour des projets aux États-Unis, à Taïwan et au Japon en 2021.

« Nous sommes optimistes quant aux perspectives à long terme de nos marchés. Nous prévoyons une augmentation des revenus et une amélioration substantielle des marges en 2022. La rentabilité dépendra également de la liquidation de positions de sinistres plus importantes au cours de l’année. Nous prévoyons une nouvelle évolution positive de notre carnet de commandes, reflétant les perspectives de nos marchés. Pour préparer la croissance, nous avons lancé une campagne de recrutement en 2021, qui se poursuivra en 2022, » dit Pieter Van Oord.

Suivez offshoreWIND.biz sur :

Leave a Comment

Your email address will not be published.