Le cancer est la quatrième cause de décès, selon le seul livre Big C du monde arabe – Actualités

La maladie a causé environ 419 000 décès en 2018



Fichier

Fichier

Par SM Ayaz Zakir

Publié : sam. 26 mars 2022, 13:48

Dernière mise à jour: sam. 26 mars 2022, 16:22

Le cancer est la quatrième cause de décès dans la région de la Méditerranée orientale, selon le livre récemment publié “Le cancer dans le monde arabe”.

La maladie a causé environ 419 000 décès en 2018. Le cancer du poumon était le plus répandu, suivi des cancers du sein, de la vessie, colorectal et du foie.

Le livre, écrit par le Dr Humaid Al Shamsi, directeur de l’oncologie à Burjeel Medical City et président de l’Emirates Oncology Society, révèle également des statistiques sur le cancer liées au sexe.

Chez les hommes, les types de cancer les plus courants sont le cancer du poumon, le cancer du foie et le cancer de la prostate, qui représentent respectivement 10,4 %, 8,4 % et 8 % de tous les cas.

Alors que chez la femme, les plus fréquents sont les cancers du sein, colorectal et du col de l’utérus qui représentent respectivement 34,7%, 5,7% et 4,6% du total des cas.

Le Dr Al Shamsi a déclaré que le livre aidera les étudiants et les chercheurs à étudier le monde arabe et que le livre a été lancé lorsqu’il s’est rendu compte qu’il n’y avait pas d’autre titre de ce genre.

Il existe un centre aux États-Unis appelé “Sheikh Zayed bin Sultan al Nahyan pour les soins personnalisés contre le cancer” à Houston qui contribue à la sensibilisation et à la recherche sur le cancer de toutes les manières possibles “, a-t-il déclaré à propos de sa pratique aux États-Unis. .

Sheikh Zayed bin Sultan al Nahyan pour des soins personnalisés contre le cancer à Houston

Sheikh Zayed bin Sultan al Nahyan pour des soins personnalisés contre le cancer à Houston

Pionnier dans le domaine

À son retour aux Émirats arabes unis, le Dr Al Shamsi s’est rendu compte qu’il n’y avait pas de données sur le cancer dans le monde arabe.

“J’ai trouvé très difficile de comprendre les maladies aux Émirats arabes unis et dans le monde arabe car les données étaient assez minimes et il n’y avait pas de recherche approfondie sur l’oncologie. Cela m’a fait sentir que d’autres personnes ne devraient pas avoir la même expérience. Alors, j’ai commencé travaillant sur le livre “, a-t-il déclaré.

Le plan initial était de publier un article de recherche, mais le projet a grandi à mesure que les membres de son équipe montraient de l’enthousiasme.

L’équipe comprenait Faryal Iqbal, le Dr Ibrahim Abu Gheida et le Dr Deborah Mukherjee, de l’hôpital Burjeel.

Un voyage difficile

Le livre a mis plus de 5 ans à sortir. Ce fut un voyage difficile pour le Dr Al Shamsi de comprendre la démographie et la culture du monde arabe après sa bourse américaine.

Le défi a commencé lorsque le Dr Al Shamsi et son équipe ont réalisé qu’aucune donnée n’était facilement disponible. “En l’absence de données disponibles, nous avons dû collaborer avec de nombreux oncologues et médecins du monde arabe pour obtenir des informations”, a déclaré le Dr Al Shamsi.

Le livre comprend des données de presque tous les pays du monde. « Je n’arrivais pas à trouver le bon oncologue et les bons médecins de Djibouti et des Comores. Les données de tous les autres pays sont concrètes dans le livre », a-t-il déclaré.

Dr Humaid Al Shamsi

Dr Humaid Al Shamsi

Il a également ajouté: “Aucun éditeur n’était intéressé par le lancement du livre. Mais au final, Springer a adoré notre idée et l’effort que nous avons fait pour sortir le livre.”

Pour financer le projet, l’équipe du Dr Al Shamsi a pris contact avec Merck et l’hôpital Burjeel, qui se sont également engagés.

Accès libre

“Ce livre est entièrement gratuit pour tous ceux qui veulent comprendre et lire sur le cancer dans le monde arabe”, a déclaré le Dr Al Shamsi.

Ajoutant que ce livre sera une pierre angulaire importante, le Dr Shamsi a déclaré: «Tous ceux qui liront ce livre deviendront riches. Ce livre restera à jamais et me donnera, à moi et à mon équipe, le sentiment d’avoir travaillé pour une noble cause. Le partage des connaissances est ‘Sadaqah’ et il coulera même après notre mort.”

Le Dr Al Shamsi est très satisfait de la réponse qu’il a reçue du public local et étranger. “Nous avons eu plus de 70 000 téléchargements en ligne en seulement 10 jours”, a-t-il déclaré.

Un guide pour les étudiants

Expliquant comment ce livre profiterait aux étudiants, il a déclaré : « Les étudiants qui étudient l’oncologie lisent des livres développés et recherchés en Occident et ont toutes les connaissances sur le modèle d’oncologie occidental. Mais à partir de maintenant, les étudiants locaux pourront lire et comprendre davantage sur cancer dans le monde arabe ».

Saluant les efforts des autorités des Émirats arabes unis pour lutter contre le cancer dans le pays, il a déclaré que le gouvernement travaillait dur pour introduire de nouveaux médicaments et technologies, développer de nouveaux médicaments et apporter le meilleur sur le terrain pour développer et mener des recherches sur les traitements. .

ayaz@khaleejtimes.com

LIRE AUSSI :

Leave a Comment

Your email address will not be published.