Styles cinématographiques : The Mitchells vs. The Machines est un coup de grâce | Caractéristiques

Film : Les Mitchell contre les machines [2021]

Réalisateurs : Michael Rianda (Gravity Falls) et Jeff Rowe (Désenchantement)

Avec : Abbi Jacobson (Broad City), Danny McBride (Eastbound & Down), Maya Rudolph (Bridemaids), Eric André (Eric André Show)

Plateforme de streaming : Netflix

Classement : PG

Durée : 113 minutes

Genre : Animation, Aventure, Comédie

Les Mitchell contre. Les Machines est le dernier film de Sony Pictures Animation. Il s’agit d’une famille dysfonctionnelle qui se lance dans un voyage pour accompagner leur fille à l’université. Cette prémisse semble familière au début, mais la famille (The Mitchells) se retrouve bientôt au milieu d’une apocalypse robotique (The Machines), et ils peuvent être le dernier espoir le plus improbable de l’humanité.

Ce film d’animation combine avec succès plusieurs tropes cinématographiques dont le film “road trip”, le film “post-apocalyptique” et, surtout, le film “famille dysfonctionnelle”. La famille Mitchell est au centre de l’histoire et, au fil du film, la dynamique de leurs relations évolue et s’approfondit. Ils forment une famille déconnectée qui apprend à se reconnecter. Le film s’intitulait presque “Connected” et compte tenu de l’intrigue, cela a du sens.

Le titre alternatif “Connected” pourrait également faire référence à l’un des thèmes centraux du film : l’humanité contre la technologie. La technologie moderne est sans aucun doute remarquable, mais elle a aussi la capacité d’éloigner les gens de ceux qui les entourent, même s’ils sont “connectés” à des gens du monde entier. Les Mitchell contre. The Machines est une critique ironique de notre dépendance excessive à l’égard de la technologie et est un film qui n’aurait pu être réalisé qu’en 2021.

Ce film sent beaucoup le moment actuel et pertinent pour nos vies modernes. À un moment donné, le Wi-Fi est désactivé dans une ville et le film montre de façon comique des citoyens devenir fous comme si c’était la fin du monde. Bien que cela soit exagéré, cela est enraciné dans un certain sens de la réalité, notamment en termes de dépendance à la technologie pour notre vie quotidienne.

Le casting des acteurs de la voix est plein d’individus talentueux. L’unité familiale centrale est composée de la mère et du père (exprimés par les hilarants Maya Rudolph et Danny McBride), leur fille Katie (l’hystérique également Abbi Jacobson) et leur fils Aaron (co-réalisateur Michael Rianda). L’humoriste d’avant-garde Eric André incarne le chef de l’entreprise technologique dont les erreurs provoquent l’apocalypse du robot. L’actrice oscarisée Olivia Colman joue PAL, le chef de la rébellion des robots. Les anciens de SNL Fred Armisen et l’actuel membre de la distribution de SNL Beck Bennett jouent deux des robots expérimentant l’idée du libre arbitre.

Le film a été produit par le duo extrêmement talentueux de Phil Lord et Chris Miller. Encore au début de leur carrière, ces deux-là ont déjà amassé une filmographie impressionnante. Ils ont réalisé Cloudy With a Chance of Meatballs, The Lego Movie et 21 Jump Street. Ils ont écrit et produit Spider-Man : Into the Spider-Verse, pour lequel ils ont remporté un Oscar.

Les Mitchell contre. Les Machines est un film sur l’amour du cinéma. Le personnage de Katie Mitchell a une passion pour la réalisation de films et son désir est d’aller à l’école de cinéma pour devenir réalisatrice. Il y a de nombreuses références à d’autres films tout au long du film, certaines plus subtiles que d’autres. Parfois, Katie fait directement référence à Mad Max, Dawn of the Dead et Ghostbusters. Le personnage de PAL est une référence directe à HAL9000, le robot de 2001 : L’Odyssée de l’espace (1968) de Stanley Kubrick, le film le plus célèbre sur la technologie qui enflamme l’humanité.

Il y a d’autres références plus subtiles à d’autres films dans The Mitchells vs. Les machines. Tout au long du film, nous voyons certains des films faits maison de Katie avec des titres faisant référence à des films classiques, notamment Dial B for Burger (Dial M de Hitchcock for Murder), Mochi: Fear Eats the Soul (Ali: Fear Eats the Soul de Fassbinder) et Y Tu Papá Tambien (Y Tu Mamá También de Cuarón). Dans sa chambre, Katie a un “Mt. Rushmore de Director Heroes », dont Greta Gerwig, Céline Sciamma, Lynne Ramsay et Hal Ashby.

Les Mitchell contre. The Machines est un film sincère sur une famille qui se déconnecte puis se reconnecte. C’est un film inclusif avec une histoire LGBTQ subtile. Tous les personnages sont bien équilibrés avec des qualités réalistes qui sont également assez originales pour rendre le film amusant. Le film est rapide et plein d’images inspirantes. Je le recommande à toute la famille. Après l’avoir vu, vous pourriez vous tourner vers vos proches et citer le film en disant “vous êtes mon peuple”.

Leave a Comment

Your email address will not be published.