Le professeur adjoint, David Marshall, contribue au nouveau livre

David Marshall en est à sa cinquième année en tant que professeur adjoint de recherche en éducation au College of Education de l’Université d’Auburn.

Lorsque la pandémie a commencé, Marshall s’est rapidement demandé quel genre d’impact le COVID-19 aurait sur les enseignants. Deux ans plus tard, Marshall collabore au livre récemment publié “COVID-19 and the Classroom: How Schools Navigated the Great Disruption”.

Marshall a noté qu’une pertinence clé pour le livre remonte à l’époque où il travaillait sur son doctorat. à la Virginia Commonwealth University à Richmond, en Virginie. Elle a travaillé avec un programme appelé Richmond Teacher Residency, où elle a aidé à préparer les enseignants au travail dans la ville de Richmond, leur donnant les moyens de réussir tout en les gardant plus longtemps en classe.

Marshall se souvient des spéculations juste avant les vacances de printemps 2020 sur d’éventuelles fermetures d’écoles. Le jour où les écoles ont fermé les cours en personne en Virginie, de nombreux enseignants se sont tournés vers Facebook pour exprimer leurs inquiétudes sur ce qu’il fallait faire ensuite.

“C’est à ce moment-là que ça m’a frappé, que quelqu’un a besoin de capturer comment c’est cette fois, et peut-être que c’est moi”, a déclaré Marshall.

Entre son rôle dans le programme, actuellement professeur adjoint, ancien professeur d’études sociales dans les collèges et lycées, et avoir des amis qui sont enseignants, Marshall avait un intérêt direct pour ce sujet.

En mars et avril 2020, Marshall a commencé ses recherches en examinant les enseignants de la maternelle à la 12e année sur leur expérience de transition vers l’enseignement à distance.

“Il s’agissait sans aucun doute de la plus grande expérience d’enseignement et d’apprentissage virtuel qui ait jamais eu lieu”, a déclaré Marshall. “Nous avons demandé aux enseignants de faire quelque chose pour laquelle ils n’étaient pas préparés, et nous avons demandé aux élèves d’apprendre d’une manière qu’ils n’avaient pas l’habitude d’apprendre non plus.”

Après la réalisation de la première étude, Marshall a effectué deux autres séries d’enquêtes auprès des enseignants. Ses recherches comprenaient également des entretiens avec des responsables d’écoles à charte à travers le pays, analysant le pivot qu’un programme de formation des enseignants dans l’Arkansas a entrepris vers l’enseignement à distance et examinant les plans de réouverture des écoles de chaque État à partir de l’été 2020.

À la fin de 2020, Marshall a estimé qu’il avait suffisamment d’informations pour écrire son livre. Cependant, après avoir mené toutes ces recherches et parlé à certains de ses mentors, il s’est rendu compte qu’il y avait plus dans l’histoire qu’il n’avait initialement découvert.

“J’ai commencé à réaliser qu’il y avait toutes ces autres personnes que je connaissais remplissant certains des blancs avec le travail que j’ai fait, et le travail qu’ils faisaient compléterait vraiment cela”, a déclaré Marshall. “Donc, au lieu d’avoir simplement un livre sur mon travail, il a fini par être beaucoup plus grand, et je pense beaucoup mieux parce que nous avons apporté une partie de l’excellent travail que d’autres personnes à travers le pays faisaient.”

“COVID-19 et la salle de classe : comment les écoles ont navigué dans la grande perturbation” se compose d’une introduction et de quatorze chapitres. Marshall a écrit l’introduction et co-écrit cinq chapitres.

Le but du livre, a déclaré Marshall, est double. Le premier objectif est de partager la recherche en sciences sociales sur l’impact de la COVID-19 sur les écoles primaires et secondaires. Le deuxième objectif de Marshall était l’intention que le livre soit un livre d’histoire qui capture à quoi ressemblait ce moment pour les écoles.

Le livre est sorti le 15 février après un mois de retard en raison d’une autre épidémie de COVID.

Leave a Comment

Your email address will not be published.