La Chine saute la diffusion des Oscars pour la deuxième année consécutive – The Hollywood Reporter

Pour la deuxième année consécutive, la cérémonie des Oscars ne sera pas diffusée en Chine. La décision des diffuseurs chinois de renoncer à la cérémonie de remise des prix la plus glamour d’Hollywood est une autre indication des difficultés croissantes auxquelles sont confrontés les divertissements américains sur le plus grand marché cinématographique du monde.

Coup d’envoi dimanche soir à Los Angeles, les Oscars ont toujours lieu lundi matin en Chine, en raison du décalage horaire. Au cours des dernières années, la cérémonie a été diffusée en direct dans toute la Chine par 1905.com, la plate-forme vidéo en ligne de CCTV6, la chaîne de cinéma dédiée au réseau de télévision d’État chinois. Une version éditée de l’émission a ensuite été diffusée par CCTV6 lundi aux heures de grande écoute.

En 2021, les diffuseurs de Chine continentale et de Hong Kong ont refusé de diffuser les Oscars pour la première fois depuis des décennies. CCTV n’a jamais expliqué l’indignation, tandis que le diffuseur de Hong Kong TVB a insisté sur le fait que la décision avait été prise pour des raisons commerciales. Mais les analystes ont interprété cette décision comme une réponse punitive à la nomination de Ne divisez pasun film sur les manifestations pro-démocratie à Hong Kong, dans la catégorie Meilleur court métrage documentaire des Oscars.

La nomination du meilleur réalisateur par la réalisatrice chinoise Chloe Zhao a également été considérée comme un facteur. Pendant la course aux Oscars, Zhao est devenue une source de rébellion nationaliste en Chine après qu’un commentaire critique qu’elle a fait sur sa patrie a été déterré dans une ancienne interview. Lorsque Zhao a ensuite remporté le prix du meilleur réalisateur pour terre nomadeLa couverture locale et les commentaires des médias sociaux du moment ont été effacés d’Internet par la censure chinoise.

Des sources proches des caméras de surveillance le disent Le journaliste hollywoodien que le diffuseur n’a pas encore prévu de diffuser la cérémonie des Oscars de cette année, bien qu’il puisse inclure une couverture de l’événement dans ses segments d’actualités cinématographiques. Le diffuseur de Hong Kong TVB n’a pas répondu aux demandes de commentaires, mais les programmes du lundi du diffuseur ne mentionnent aucune mention des Oscars.

Il est peu probable que CCTV offre jamais une raison pour sa décision. Des experts de l’industrie chinoise contactés par THR Jeudi, cependant, deux possibilités se dessinaient : le malaise officiel face à la nomination du meilleur documentaire du film impressionniste de Jessica Kingdon Jour de l’Ascension, qui explore les machinations de l’économie chinoise ; et les inquiétudes concernant toute affirmation pro-ukrainienne qui pourrait être faite depuis le podium des Oscars.

Bien que le documentaire de Kingdon ait été loué pour ses nuances, ses images d’excès capitalistes ne sont très probablement pas la représentation du “rêve chinois” que les responsables de Pékin préféreraient.

Sur la scène mondiale, la Chine a tenté de suivre une ligne délicate, voire impossible, de défense de ses valeurs de souveraineté nationale sans condamner la Russie, partenaire géopolitique, pour l’invasion meurtrière de l’Ukraine. L’appel passionné d’un acteur hollywoodien au soutien de l’Ukraine n’aurait pas sa place dans le paysage médiatique chinois actuel. Au lieu de cela, les médias d’État chinois ont fait écho aux justifications de la guerre par la Russie.

Leave a Comment

Your email address will not be published.